Informations destinées aux patients Coronaropathies

Recherche rapide de produits

Choisir une catégorie ou une sous-catégorie

Coronaropathies

Ces informations sont destinées à répondre à certaines de vos questions sur les coronaropathies, l'intervention diagnostique et les possibilités de traitement modernes.

Elles doivent vous aider à prendre les bonnes décisions concernant le traitement, en accord avec votre médecin.

Les maladies cardiovasculaires constituent la principale cause de décès dans les pays industrialisés comme l'Allemagne. Les coronaropathies représentent une part importante de ces maladies. Selon la statistique des causes de décès, 43,4 % de tous les décès survenus en Allemagne en 2007 étaient dus à une maladie du système cardiovasculaire. Dans 40,0 % des cas, une coronaropathie était à l'origine du décès.[1]

Cause de la coronaropathie : l'artériosclérose 

Une coronaropathie est causée par le rétrécissement ou la fermeture d'un vaisseau coronaire (artère coronaire) qui alimente le muscle cardiaque en oxygène et en nutriments. Lorsque l'écoulement sanguin est empêché par un étranglement (sténose) des artères coronaires, le muscle cardiaque souffre d'un manque d'apport sanguin (ischémie).[2]

Les rétrécissements des vaisseaux coronaires sont majoritairement dus à une artériosclérose. Celle-ci, communément appelée calcification des artères, entraîne le dépôt de graisses et d'autres substances dans la paroi des vaisseaux. Ces dépôts sont parfois qualifiés de « plaques ». La calcification des plaques n'a lieu qu'aux stades ultérieurs de la maladie.[3] L'artériosclérose est une maladie chronique évolutive, autrement dit, elle est incurable et a tendance à s'aggraver avec le temps.

Conséquences d'une coronaropathie

Les conséquences et complications d'une coronaropathie peuvent être très étendues. Si la plaque qui rétrécit le vaisseau persiste, la carence de l'apport sanguin au cœur est perceptible par une sensation d'oppression et des douleurs dans la poitrine. Ces symptômes apparaissent chaque fois que le cœur a besoin de beaucoup d'oxygène, donc en particulier en cas d'exercice physique. Il s'agit d'une angine de poitrine. Il peut aussi arriver que ces symptômes ne se manifestent pas, même en cas de carence en oxygène. On parle alors d'ischémie silencieuse ou de coronaropathie asymptomatique. À long terme, le manque d'oxygène du muscle cardiaque peut entraîner une insuffisance cardiaque et des troubles du rythme cardiaque.[2]

Syndrome coronarien aigu/infarctus du myocarde

Le syndrome coronarien aigu est un terme générique pour désigner les différentes phases de troubles circulatoires aigus des artères coronaires, tant qu'il est impossible de distinguer un infarctus aigu d'une angine de poitrine instable. L'angine de poitrine instable peut être le signe avant-coureur d'une crise cardiaque, mais entraîne également des lésions durables du muscle cardiaque.[2] L'infarctus du myocarde est occasionné par l'ouverture d'une plaque. L'organisme tente alors de réparer l'endothélium vasculaire lésé en formant un caillot de sang. Ce caillot peut boucher complètement le vaisseau concerné. Le tissu du muscle cardiaque approvisionné par l'artère touchée meurt en raison de l'interruption soudaine de l'alimentation en oxygène. 

 

[1]  Todesursachenstatistik 2007 (statistique des causes de décès), Statistisches Bundesamt (office allemand de la statistique), Zweigstelle Bonn via : gbe-bund.de
[2]  Löwel H. : Koronare Herzkrankheit und akuter Myokardinfarkt. (Coronaropathie et infarctus du myocarde aigu). Gesundheitsberichterstattung des Bundes Heft 33 (2006)
[3]  Roche Lexikon Medizin, 2. Auflage (1987), Seite 130 : Mot clé Athérosclérose ainsi que page 116 : Mot clé artériosclérose

Information destinée aux patients

Coronaropathies et possibilités de traitement