UNE HISTOIRE D'ANGIOPLASTIE CORONAIRE

Recherche rapide de produits

Choisir une catégorie ou une sous-catégorie

Une affaire de cœur

Comment stents et ballonnets permettent un traitement moins invasif

« Il est très difficile de s'imaginer la douleur occasionnée », déclare Günter Preiss, Berlinois de 82 ans, en esquissant une grimace et en posant instinctivement la main sur son cœur. Pas étonnant quand on sait que cette « affaire de cœur » le préoccupe depuis près de 30 ans. En effet, il était âgé de 56 ans au moment de son premier infarctus.

Günther Preiss (82), patient cardiaque depuis plus de 30 ans, lors de l'un de ses passe-temps préférés.

Des histoires telles que la sienne montrent l'impact d'un infarctus sur une vie. Néanmoins, Günter Preiss vit et bénéficie de plus en plus des progrès de la médecine. Ainsi, les stents et cathéters à ballonnets offrent un traitement moins invasif.  

L'objectif de l'angioplastie est d'élargir les vaisseaux sanguins rétrécis grâce à une méthode faiblement invasive utilisant des stents et un cathéter à ballonnet. Le stent en lui-même, ne garantit en aucun cas la circulation continue du sang, il peut même entraîner un rétrécissement des vaisseaux sanguins, autrement dit une resténose. B. Braun aide à réduire le risque de ces rétrécissements en appliquant un revêtement à base de médicaments sur les stents. La dernière innovation de B. Braun dans ce domaine est le stent Coroflex® ISAR à revêtement exempt de polymère délivrant des médicaments. La société l'a développé en étroite collaboration avec le Centre de cardiologie allemand de Munich.

« Sur ce produit, le principe actif sirolimus est libéré de manière contrôlée afin de prévenir l'apparition de nouvelles sténoses. Comme le revêtement comprenant le principe actif est complètement résorbé dans les trois mois, le risque de réactions inflammatoires ultérieures est nettement réduit », explique le Dr Jorge Calisse, responsable du développement du stent chez B. Braun Vascular Systems à Berlin. Cette branche de la division Aesculap s'est imposée au fil des ans comme l'un des principaux fabricants européens de produits interventionnels pour l'angioplastie. Pour éviter la formation de redoutables caillots de sang dans les stents, le patient doit également prendre des médicaments contre l'agrégation des plaquettes pendant une période pouvant aller jusqu'à douze mois. Si l'on veut éviter cela, il vaut mieux, en fonction du tableau clinique, renoncer à l'implantation d'un stent.

À défaut, le médecin traitant peut utiliser le cathéter à ballonnet SeQuent® Please, à revêtement médicamenteux, une autre innovation de B. Braun. Il est placé et dilaté le long de la fermeture du vaisseau. Ensuite, la surface du ballonnet libère un médicament inhibant la croissance et obtient une dilatation vasculaire durable sans implantation d'un stent. Le traitement est effectué sous anesthésie locale, le patient peut quitter l'hôpital après un court laps de temps.